EDT

L'Etape du Tour

L’Etape du Tour, créée en 1993 pour proposer aux cyclistes amateurs de se tester sur le parcours d’une des étapes de montagne au programme du Tour de France, est devenue la course de référence pour les cyclosportifs du monde entier.

Au sein de ce peloton, nous retrouvons plus de 50 nationalités différentes. Les sportifs viennent de pays lointains, tous animés par la même passion du Tour de France et des mythiques montagnes françaises.

L’Etape du Tour étant une épreuve itinérante, c’est l’occasion rêvée chaque année de découvrir de nouvelles régions, de nouveaux paysages, d’allier la performance sportive et la découverte touristique de la France.

Devant le succès rencontré depuis plusieurs années, nous avons cherché à mettre en place une solution pour satisfaire le maximum de cyclistes.

L’Etape du Tour 2014

Le 20 juillet prochain, quatre jours avant le peloton du Tour de France, les cyclosportifs seront attendus par milliers pour la 22e édition de l’Étape du Tour, sur le parcours de la 18e étape, dessinée entre Pau et Hautacam, avec l’ascension du Tourmalet au programme.

Honneur aux Géants des Pyrénées. Depuis plus de vingt ans, les « cyclos » vibrent avant tout pour le rendez-vous estival incontournable.

L’Étape du Tour, c’est LA course référence que les cyclistes amateurs veulent connaître, celle où il faut s’étalonner. On y côtoie la légende, on rentre à la force des mollets dans une communauté de rouleurs à part. En se comparant aux champions du peloton professionnel qui arpenteront eux aussi les mêmes pentes quelques jours plus tard, on tisse avec eux une forme de complicité. La souffrance aidant, on se sent un peu plus proches.

Pour partager cette sensation, il faudra s’élever à son rythme et avec ses moyens sur des routes pyrénéennes rentrées de longue date dans la catégorie des monuments du cyclisme mondial.

Après avoir quitté Pau, la mission consiste à se hisser, depuis Sainte Marie de Campan, jusqu’au col du Tourmalet, sommet d’une ascension de 17,1 km à 7,3 % de dénivelé moyen. La plongée sur Luz Saint-Sauveur, dernière séquence de répit, précédera ensuite la redoutable montée du Hautacam, et ses 13,6 km à 7,8 %.

Le défi à relever, avec deux des ascensions les plus prestigieuses du Tour de France, s’adresse aux très bons avaleurs de pente. Mais avec une distance de 148 kilomètres, le profil global s’avère aussi accessible à des néophytes bien entraînés désireux de connaître le grand frisson.

Les records des 13 500 inscrits et des 10 627 arrivants, enregistrés l’année dernière, sont en danger !




  • Trek
  • Alltricks
  • Isostar
  • lcl
  • Le coq sportif
  • mavic
  • Ekoi
  • Northwave
  • Oakley
  • Sherpa
  • skoda
  • Côte d'Azur - Tourisme
  • Pau
  • Hautacam
  • Velo magazine
  • La République des Pyrénées
  • France Bleu Azur